Lecture intégrale. Lecture suivie. Cycle 3

9 nov

Une séance de lecture idéale doit faire entre 30-45 minutes.

 

Parcours de lecture

On ne fait pas une mais plusieurs lectures d’un texte littéraire.

Différents dispositifs peuvent donc être mis en place :

-          Aborder un texte par un extrait

-          Lire une œuvre complète

Dans un temps de lecture, il faut travailler sur la reformulation de ce qui a été compris, l’élaboration de résumé d’étape et la globalisation de l’histoire.

 

1)      Découverte du texte

ð  Lecture orale du PE avec ou sans le texte à la vue

ð  Lecture silencieuse des élèves (relecture)

ð  Résumé

ð  Lecture orale des élèves (relecture car nécessite une compréhension du texte)

 

A proscrire :

-          Lecture à voix haute obligatoire : peut mettre certains élèves en difficultés

-          Lecture silencieuse en début de séance (désintérêt)

 

2)      Modalités de lecture

ð  Lecture à dévoilement différé : insiste sur la compréhension, nécessite l’émission d’hypothèses à vérifier par la suite.

ð  Lecture puzzle : remettre des partis d’un texte dans l’ordre.

 

Lecture suivie

Lecture suivie Lecture intégrale
On peut sauter des passages et faire des résumés Lecture du texte de A à Z

Cf. Bernard Friot Histoires pressées

 

La lecture suivie ne doit pas excéder 15 jours pour intéresser les élèves. Son objectif est d’apprendre à l’élève à garder en mémoire les détails du texte long.

 

La production d’un journal de lecture est conseillée avec la globalisation du récit :

-          Les personnages : principaux, portrait, évolution

-          Les lieux

-          Les actions importantes

Lire le texte => repérer les moments importants => pouvoir restituer le texte.

 

Le PE peut proposer une segmentation du texte :

-          Lecture à dévoilement différé : on saute un passage, les élèves imaginent ce qui se passent entre les deux épisodes, le maître résume ce qui s’est passé.

-          Chaque élève peut avoir une partie à lire et la résumer pour la classe.

-          Proposer plusieurs résumés dont certains erronés pour que les élèves choisissent le bon. => Amener l’élève à comprendre le continuum du livre (certaines choses ne changent pas).

 

Prévoir un temps de reformulation avant chaque séance afin de resituer ce qui a été vu => remettre en situation.

Conclure sur une synthèse : affichettes sur les personnages, affichage avec les éléments-clé du récit, les résumés d’étape…

Ateliers de lecture

Première partie : découverte du texte incluant les élèves

Deuxième partie : relecture plus précise du texte visant une compréhension plus fine.

 

Ateliers permettant de travailler sur :

-          Les personnages : faire une fiche sur les personnages, faire une galerie des personnages.
Prolongements : inventer des histoires avec les personnages qui ont déjà été vus (piocher x personnages dans la liste).

-          Le temps et l’espace

-          Le narrateur

-          Le point de vue

-          Les réseaux (même thème, même histoire racontée autrement)

-          Le contexte. Ex : Deux graines de cacao => 18e siècle, esclavage…

 

Exemples :

Ateliers de relecture (10-20 minutes) : Relecture ciblée, consignes précises, garder une trace

  • Proposer 3 résumés et choisir le bon, expliquer pourquoi => démarche active de construction de sens
  • Choisir plusieurs extraits d’un même texte qui ont déjà été lus au préalable. Proposer/inventer des (inter)titres pour chaque extrait et demander aux élèves comment ils ont fait.

Inversement : donner les titres et demander à l’élève de couper le texte afin qu’ils correspondent aux titres.

  • Faire une liste des personnages et de ce qu’ils font.
  • Classer ce que sait le lecteur/ce que sait le héros (cf. collection Mini souris noire).

 

Ateliers de recherche sur le texte : réfléchir plus globalement

  • Hiérarchiser les personnages : principaux/secondaires, ceux qui parlent/qui ne parlent pas, qui prennent des décisions/qui n’en prennent pas
  • Travail sur le temps et l’espace : trier des animaux d’une histoire et les associer à leur espace géographique d’origine ; comprendre que les personnages peuvent vivre dans différents espaces avant de se rencontrer ; comprendre que l’histoire peut se passer sur un même moment dans deux endroits différents.

 

Ateliers de mise en voix, mise en geste, mise en espace :

  • Les élèves viennent, jouent/racontent/lisent l’histoire

 

Carnet de lecture : Cahier dans lequel l’élève va noter ce qu’il a lu et écrire sa réaction à sa lecture. Il permet d’avoir un retour sur ce qui a été lu pour pouvoir en parler avec les autres.

Le cahier comprend :

-          Les références du livre

-          Son goût : j’ai aimé/j’ai détesté

-          Dessin s/ l’histoire (manifestation de la vision intérieure)

-          Recopier un passage/une phrase qui leur a plu

 

Prolongement : mettre en réseau la lecture. « A quel autre livre ça t’a fait penser ? »

 

Modalités de lecture

Avant de programmer la lecture, réfléchir à :

-          La place accordée à la lecture fictionnelle/fonctionnelle

Trouver des liens entre les deux. Cf. les romans ptits docs

 

Lecture fusionnelle Lecture distanciée
L’élève est embarqué dans sa lecture

Qu’est-ce que le livre raconte ?

Analyse de ce que l’auteur a voulu dire

Comment l’auteur s’y est pris pour raconter ?

 

Alterner les moments de

  • lecture intensive : extrait court : 3 pages pour des élèves de 9-10 ans ; capacité à trouver des éléments informatifs
  • lecture extensive : lecture suivie ; sens général du texte : contenu de l’histoire

 

Créer une séquence en partant des textes donnés en exemple

1)      Observation d’une série d’illustrations

Faire commenter l’image de la 2e couverture de l’album associé Les Derniers Géants de François Place.

 

2)      Le PE lit le texte

Le texte est difficile, le PE propose donc une lecture magistrale pour éviter les écueils et difficultés de lecture.

 

3)      Débat interprétatif

Poser une question sur le texte : « où se rend Archibald Léopold Ruthmore ? »

Le PE fait l’imbécile pour amener les élèves à approfondir leurs réponses et à reformuler : pourquoi ? qu’est-ce qui te permet de dire ça ?

 

4)      Ateliers de relecture

ð    Relever les mots bizarres qui renvoient aux sciences + les classer

  • Termes scientifiques
  • Termes géographiques

ð Décrire à l’écrit l’image présentée au début de séance / Dessiner l’objet que le narrateur a acheté et qui va changer sa vie

ð Faire le portrait d’Archibald Léopold Ruthmore ou sa fiche d’identité

ð Ecrire en quelques mots la suite du texte

Pas encore de commentaire

Laisser une réponse

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus